l'io in vetrina
le rebut et le reve

...et le rebut pris sa revanche
pas devenant ce qu'il aurait pu redevenir
mais devenant reve

POUR FAIRE UNE PRAIRIE

Pour faire une prairie il faut avoir un
Trèfle et une abeille
Un trèfle, et une abeille,
Et un reve.
Le reve seul est suffie
Si les abeilles sont peu.

Emily Dickinson

- emily
pour faire une prairie
pas toujours on a le bonheur
d'avoir un trèfle et une abeille
alors
il doit suffire veraiment
le reve tout seul
emily -

Mino Rosso

Fidèle a moi meme, je vais m'expliquer dans quelques mots. Aujourd'hui on parle dejà assez. Et les mots sont source de malentendu. Je n'esseye meme pas d'etre totalement comprehensible. Si cela n'est pas assez, vous pouvez en parler avec Emily, Antoine, Volodia, Matteo.
Pendant mes voyages par deserts etpar forets, et dans villes loines j'ai réncontré celle creativité qui chez nous on utilize plus.
Je l'ai reccueillie et emmeneée avec moi. Je lui ai donné toute l'attention que je pouvais. Elle est si fragile et splendidement inutil. Comme les souvenirs. Je'ai appris a partager la sorte de ce qui a été et qui maintenante n'est plus. Lasorte du rebut. Le rebut qui reste là et qui ne doit plus rien a personne. Il ne demande rien. Ce qu'il devait faire il l'a fait. Il ne desire pas qu'ou le comprenne et meme pas qu'ou le rémercie. Le remercier, comme l'apprivoiser, c'est une chose desormais oubliées. Et ancore plus dans cette culture de l'use et gache. Et ca n'a pas d'importance si boite ou coer ou homme. Le rebut cette tout foit là bas pour servir ancor. Si il serve. Et certement il serve s'il devient reve. Chaque foi se pouvé essayer de retourner a etre ce que on étè. Vaut pas la peine. Il est convenient de lasser à les autre les choses de touts les jours. C'est mieux rendre et se rendre reve. Jousqu'à quand y serà qualcun capable de le faire, alor on avrà un praierie. Meme sans avoir un tréfle et une abeille.
C'est avec une, n'importe quelle, boite vide gachet que on peut constuire une voiture que on pouret jamais avoir. Est sur une niais mignonnet du printempe que on invent un amour eternel. Est la pierre que le constructeur ha écarter que divient la pierre angulaire sur la quelle viendrà edifiet la ville de l'utopie. Et, just icì il y à la revanche de ce qui est etè videt, uset, refuset, fait rebut. Oui, aucuns des cettes rebutes devenut reve je les menes à les autres. Moi, no.

Mino Rosso